The famous "Fanny Trilogy" on stage.

February 2009

Previous pagePrevious page

FRANCIS HUSTER METTEUR EN SCÈNE

L’histoire d’amour légendaire des Roméo et Juliette de Marseille, la belle Fanny, la fille d’Honorine, la marchande de poisson du vieux port et du beau Marius, le fils de César,  le cafetier du Bar de la Marine, que la vie va séparer  alors qu’ils s’aiment à la folie et qu’un enfant va naître.
Marius ne songe qu’à la mer et aux îles lointaines et Fanny  accepte de le laisser partir et se sacrifie en épousant le riche maître voilier du port Panisse, pour sauver l’honneur de la famille et donner un nom à son enfant. Quand Marius  sera de retour des océans du bout du monde, il découvrira 
qu’il a tout perdu et qu’il aime encore Fanny. Il réclame son  enfant mais son père César refuse de céder pour ne pas  déchirer de nouveau la famille.

Marcel Pagnol a signé avec sa trilogie Marseillaise le Cyrano de Bergerac du 20ème siècle.
Ses héros sont devenus des mythes, César est son Cyrano, Fanny sa Roxane, Marius son Christian et Panisse son De Guiche. Les scènes prodigieuses d’humanité ont fait le tour du monde, célébrées et interprétées par les plus  grands comédiens.

Les répliques, comme celles de la drôlissime partie de cartes où César fend le coeur à Panisse, Escartefigue et Monsieur Brun sont toujours sur toutes les lèvres. Toute une époque des années 30 à Marseille a été reconstituée avec cette tendresse et cette incomparable saveur qui à l’égal de Tchékhov, décrivent les derniers jours de bonheur perdu avant la révolution russe et le cataclysme. Cela nous bouleverse au plus haut point car le chef d’oeuvre reste à hauteur d’homme, simple, universel nourrit de répliques juteuses, caustiques, si drôles et si bouleversantes qu’elles sonnent toujours juste et ressemblent à la vie, cruelles et exaltantes à la fois.


Le plus grand triomphe du Théâtre français du 20e siècle salué dans le monde entier revient sur la scène du Théâtre Antoine dans une nouvelle adaptation rassemblant en une seule soirée l’ensemble sous le titre de César, Fanny, Marius.

Francis Huster

DANIEL DARÈS DIRECTEUR

Voici l’annonce de notre nouveau spectacle pour la fin janvier 2009.Le premier spectacle sans Héléna Bossis, ma  femme. Pendant l’été, face à la mer, entourés des collines de Provence, sous les palmiers, nous sommes dans le petit Port des Salins d’Hyères, bien installés sous le parasol du Bar de la Marine. Les « pointus » sont de retour, les pêcheurs pittoresques commencent la vente à la  criée, les poissons de la méditerranée scintillent à nos yeux. Comme on est bien au Bar de laMarine, face à la mer,  Héléna écoute encore une fois l’oeuvre légendaire de  Marcel Pagnol, adaptée avec passion et respect par Francis Huster. Héléna se souvient de la création, on en parlait tant. Elle en connaît tous les élans, les musiques, les blessures, les rêves, les si longues attentes et le jour du retour. Et puis, elle répète c’est une oeuvre d’amour, d’amour, d’amour. Elle évoque Raimu qu’on retrouve si souvent pour les déjeuners de famille « Chez Justin » à Carqueirannes. Elle entend souvent dire qu’André Antoine admirait et encourageait ce jeune débutant d’Aubagne, le jeune Marcel Pagnol.
Alors, en ce matin de juillet, face aux îles, le manuscrit à la belle écriture de Francis est arrivé. Elle l’a pris contre elle, l’a feuilleté et j’ai pu enfin lui lire à l’ombre des Salines d’Hyères la version si forte tirée de l’oeuvre de l’académicien. Elle évoque les créateurs célèbres et Raimu et Orane Demazis et Pierre Fresnay et son ami Robert Vattier. Elle aime à répéter ces prénoms, comme une légende, c’est une chanson d’amour qu’on reprend sans cesse. Fanny, Fanny et Marius, César, César et Panisse et Marius et Fanny, la chanson se poursuit au Bar de la Marine sous le ciel de Provence. Les pêcheurs vont à la mer, le vent se lève… Janvier 2009, le rideau se lève au Théâtre Antoine sur le beau projet caressé dans l’été par sa Directrice, Héléna Bossis. La chanson est commencée « Fanny, Marius, César, César, Fanny, Marius… et Héléna ».

Daniel Darès

DISTRIBUTION:

Francis Huster - Jacques Weber - Hafsia Herzi - Stanley Weber - Urbain Cancelier - Charlotte Kady - Eric Laugerias - Jean Pierre Bernard - Arnaud Charrin - Lisa Masker - Benjamin Nissen - Fabrice Darzens - Serge Esposito - Serge Spira
 

REVUE DE PRESSE:

 

*Le Figaro:  Le rideau se lève sur un air d'accordéon de Sergio Tomassi et le Bar de la Marine, plus vrai que nature. Autour des tables, des habitués dont Escartefigue (époustouflant Urbain Cancelier) et Monsieur Brun (parfait Éric Laugérias). On connaît la fameuse « trilogie » de Marcel Pagnol que ressuscite, comme metteur en scène, Francis Huster sur la scène du Théâtre Antoine. Fanny, la jolie fille d'Honorine, la poissonnière, est amoureuse de

 

*AgoraVox: Retrouvailles d’anthologie au sommet de deux carrières initiées ensemble dès le conservatoire à la fin des années soixante : Voici donc que Francis Huster met en scène Jacques Weber, tout en lui rendant la réplique dans des scènes cultes de Marcel Pagnol dédiées, avec un même bonheur, autant au 7ème Art qu’au spectacle vivant.
 

*Les troiscoups:La trilogie de Pagnol au théâtre, c’était un défi. Non seulement il s’agissait de s’affranchir du médium cinématographique, mais de surcroît il fallait passer après des acteurs tels que Raimu ou Fresnay. Dans une certaine mesure, la mise en scène de Francis Huster parvient à se libérer de l’influence de Pagnol. On regrette cependant qu’il ne soit pas allé plus loin dans la théâtralisation. Pour le reste, cela se résume en tous points par « Weber, ce héros ! »… Il sauve le spectacle !

 

RESERVATIONS: http://www.theatre-antoine.com/

Crédits photos: Benoit Jeannot